Lentilles

Les légumineuses — haricots blanc, pois secs, lentilles, pois chiches, fèves rouges, azuki, soja, etc. — ne peuvent pas être mangées crues. Cuites, elles provoquent des gaz et des ballonnements, sauf si on les fait germer avant de les cuire.
Elles requièrent un certain effort du système digestif.
Elles contiennent beaucoup de protéines et de glucides lents. Elle se combine aux légumes.
 
Valeur nutritive
Excellente source de protéines, isoflavones, phospholipides, acides gras, acide folique, (vitamine B9), inositol, fer, cuivre, zinc (antioxydant), magnésium, potassium, et fibres qui aident à régulariser le taux de cholestérol.
Cuites elles contiennent  16 % de glucides, 8 % de protéines, 4 % de fibres et 0,3 %de lipides. Elles sont peu acidifiantes, peu glycémiantes.
Effet bénéfique sur le cœur, la circulation, l’endurance cardiovasculaire, la prostate. Plusieurs peuples qui vivent longtemps en consomment régulièrement.
* Une tasse de lentilles cuites couvre 100 % des besoins quotidiens en acide folique, qui est essentielle à la croissance cellulaire, la formation des globules rouges, au fonctionnement du système nerveux et au système immunitaire, et à la cicatrisation des blessures, la croissance et le développement du foetus. L’acide folique contribue aussi à la production de la sérotonine, un neurotransmetteur qui contribue à l’humeur.
 
La germination des lentilles
o   transforme les sucres qui causent la flatulence ;
o   augmente la biodisponibilité des minéraux;
o   augmente la biodisponibilité des protéines;
o   augmente le taux de vitamine B2 (riboflavine);
Combinées au maïs et à la pomme de terre les lentilles font partie du pâté chinois végétarien !
 
 

 

Partagez cet article : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Courriel

Boutique