Santé de l’intestin Questions et réponses

 

Comment allez vous ?

 

L’expression «Comment allez-vous?» nous vient des médecins des siècles passés qui demandaient comme première question à leurs patients : «Comment allez-vous… à la selle?» En effet, ils savaient pertinemment que le fonctionnement des intestins reste un des premiers indices d’une santé florissante et un des premiers facteurs sur lesquels on doit agir et on peut agir facilement et rapidement pour améliorer son état de santé.

 

Questions et réponses

 

Comment allez vous ?

L’expression «Comment allez-vous?» nous vient des médecins des siècles passés qui demandaient comme première question à leurs patients : «Comment allez-vous… à la selle?» En effet, ils savaient pertinemment que le fonctionnement des intestins reste un des premiers indices d’une santé florissante et un des premiers facteurs sur lesquels on doit agir et on peut agir facilement et rapidement pour améliorer son état de santé.

 

Questions et réponses

J’ai commencé à manger plus de salades, de crudités. Ça me donne une diarrhée terrible. Que faire, puisque je veux continuer de manger plus de légumes et de fruits, ça m’aide à perdre du poids et je me sens plus en forme.

Chaque intestin est habitué à gérer une certaine quantité de fibres. Comme nous mangions auparavant peu de fibres, votre intestin actionnait fort la chasse pour éliminer. Maintenant que nous mangons plus de fibres, l’intestin continue à pousser fort les résidus vers l’extérieur. Pour éviter des réactions fortes comme la diarrhée carabinée qui nous incommode, il suffit d’augmenter progressivement la quantité de fibres – fruits, légumes, légumineuses, etc. – que nous consommons.

 

J’ai lu que pour perdre un kilo par semaine, il me suffirait d’ajouter à mon alimentation une cuillérée à soupe de son de blé par repas. Est-ce exact et sécuritaire?

En effet, il suffit d’ajouter à son menu une certaine quantité de fibres pour perdre du poids. Également, les gens qui ont un excès de poids ne mangent en général pas assez de fibres. Nous pouvons prendre ces fibres sous forme de son de blé, qui peut être irritant pour un intestin non habitué. Nous pouvons aussi prendre du son d’avoine, qui est plus doux. Ou tout simplement manger plus de fibres, qui se trouvent surtout dans les fruits et légumes crus.

 

Je viens de me faire opérer suite à un grave accident de voiture. Avant, pendant et après toute intervention chirurgicale, on administre des antibiotiques. J’ai la peau toute sèche et j’ai l’impression que mon tube digestif est dans le même état. Est-ce exact que le yogourt pourrait m’aider.

L’intestin sain contient 100 000 milliards de bactéries utiles pour notre système immunitaire, notre digestion et l’assimilation de nos aliments. Les antibiotiques détruisent une grande partie de ces microorganismes bénéfiques. Il est essentiel alors, une fois votre traitement d’antibiotiques terminé, de prendre des probiotiques : du yogourt, de la choucroute, ou mieux encore, des bactéries lacto-fermentées, sous forme de yogourt ou de légumes fermentés concentrés. Pendant 21 jours, passer de trois jours en trois jours, de 2 milliards, à 4 milliards, puis 8 milliards de lacto-bactéries par repas puis de 8 à 4 puis à 2 milliards.

 

C’est donc le yogourt qui est la solution?

C’est plutôt certains aliments fermentés. «Lacto-fermenté» ne veut pas dire «qui contient du lait», mais des bactéries lactiques, les mêmes qui se développent dans la fermentation du chou qui devient choucroute, ou autres légumes lacto-fermentés.

 

Une fois cette cure terminée et ma cicatrice réparée, je pourrai laisser tomber ces probiotiques?

Notre corps a besoin d’une petite quantité de probiotiques à chaque jour. Prendre un petit yogourt – non sucré, car le sucre a dans l’intestin l’effet contraire aux probiotiques – ou une portion équivalente de choucroute chaque jour favorise la vitalité de l’intestin et par conséquent du système immunitaire. Les peuples qui en consomment, comme les Bulgares, vivent longtemps et démontrent une grande vitalité.

 

Comment puis-je régulariser ma glycémie en modifiant mon alimentation?

Cette question mériterait une réponse détaillée : comment équilibrer son alimentation, comment l’adapter à son type physique, comment la modifier selon son activité physique, comment gérer son stress, etc. Voici cependant un premier atout. En consommant plus de fibres on aide à régulariser sa glycémie. Les sucres, et les autres nutriments que le corps transforme en sucre pour se donner de l’énergie, sont assimilés progressivement quand ils sont associés à des fibres. La glycémie, le taux de sucre dans le sang, monte alors lentement, monte moins haut, reste à son niveau optimal plus longtemps. Ainsi on régularise sa glycémie. Par exemple, si on boit un verre de jus de pomme, le sucre qu’il contient sera rapidement absorbé. Si on mange une pomme, ce même sucre sera absorbé plus lentement, tout au long du transit de la pomme dans l’intestin.

 

Partagez cet article : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Courriel

Boutique