Accueil Articles Ressources Boutique Partenaires
Contact FAQ Plan du site Faire un don

Ajouter aux favoris
Noix, source de protéines et de bons gras PDF Imprimer Envoyer

Les singes raffolent des noix, noisettes, amandes, noix de pécan, noix du Brésil, pignons de pin, pistaches, etc.

Riches en protéines et en matières grasses, les différentes noix font partie quotidienne d’une alimentation saine.
Elles contiennent de 50 à 70 % de matières grasses, de 16 à 34 % de protéines (c’est-à-dire au moins autant sinon plus que les autres aliments protéiques, tels que légumineuses, viande, poisson, etc.), et 6 à 16 % de glucides.
Les protéines des noix sont très facilement assimilées. Elles fournissent tous les acides aminés indispensables : arginine, histidine, lysine, tyrosine, tryptophane, phénylalanine, cystine, méthionine, thréonine, leucine, isoleucine, valine, etc.
 
Valeur nutritive de différentes sortes de noix
 
Protéines
Lipides
Glucides
Amande
19 %
55 %
10 %
Noisette
16 %
60 %
12 %
Noix
17 %
60 %
12 %
Noix du Brésil
17 %
70 %
6 %
Pignons de pin
34 %
50 %
6 %
Pistaches
23 %
51 %
16 %
 
Les noix contiennent beaucoup de sels minéraux : phosphore, calcium, fer, potassium, magnésium, etc., calcium, fer, potassium, magnésium, etc. et de nombreuses vitamines : A, B1, B2, E, PP, etc.
Leur valeur calorique est très élevée : 600 calories pour 100 g de noix sèches.
 
Crues ou grillées
Leurs acides gras insaturés sont fort assimilables. Ils perdent une grande partie de leur valeur nutritive si les noix sont chauffées, grillées, etc.
Les noix vendues dans le commerce sont en général séchées à des températures variant entre 60◦ et 70◦.
Les protéines et les gras sont altérés par la chaleur et sont alors moins bien assimilés et intégrés.
Pour savoir si les noix sont séchées à froid, les mettre à germer. Si elles ne germent pas, elles ont été séchées à chaud, ou sont trop vieilles ne constituent alors pas un aliment sain.
 
Digérer les noix
Les noix crues se digèrent assez facilement. Grillées ou séchées à chaud, combinées inadéquatement ou insuffisamment mastiquées, elles semblent indigestes.
L’huile contenue dans les noix doit être émulsionnée avec la salive pour pouvoir être facilement digérée dans l’estomac. Il est donc nécessaire de les mastiquer longuement jusqu’à les réduire en une fine purée pour les rendre faciles à digérer et à assimiler. Même ainsi, elles se digèrent lentement et libèrent leur énergie après une dizaine d’heures.
Les noix se combinent facilement avec les légumes verts et les légumes racines. Elles se combinent difficilement avec les fruits juteux sucrés, les fruits secs sucrés et le miel.
 
Tremper pour mieux digérer
La concentration élevée en matières grasses et en protéines des noix sèches les rend peu digestes, surtout si notre système digestif n’y est pas habitué.
Faire tremper les noix sèches quelques heures dans l’eau froide les assouplit et enlève certaines substances indigestes qui les recouvrent. Certains sels minéraux seront perdus dans l’eau si les noix sont trempées trop longtemps.
Faire tremper les noix avec leur coque pendant 2 à 3 jours pour que la noix se réhydrate totalement, sans que l’eau ne pénètre pas dans la coque. L’amande se réhydrate par absorption de l’humidité ambiante, et les minéraux ne passent pas dans l’eau qui ne baigne pas directement l’amande, mais seulement la coque. Ainsi, les noix reviennent à l’état frais.
Enlever la peau de la noix, qui est généralement toxique, car elle contient des tanins, surtout celle de l’amande douce. Cette peau s’enlève facilement après trempage.
 
Combien de noix par jour ?
Depuis des millénaires, les naturos recommandent de prendre un peu, une poignée, certains disent 7 à 10 noix par jour, ou 30 à 50 g, de varier les différentes sortes. Elles font partie d’un menu quotidien savoureux et équilibré.

 

 

Recevez notre bulletin gratuitement