Soleil Comment Quand Combien s’y exposer

Pratiquer le bain de soleil bienfaisant

Le bain de soleil quotidien fait partie d’un mode de vie sain. L’objectif de l’ensoleillement n’est pas de bronzer sa peau la plus foncée le plus rapidement possible mais de laisser les rayons du soleil pénétrer dans le corps pour qu’il régénère le sang, les os, et les autres tissus. La peau doit être hâlée, bronzée et non brûlée. Quand la peau devient brune, le soleil y pénètre moins et on a besoin de s’y exposer plus longtemps pour obtenir les mêmes bienfaits.
S’exposer doucement au soleil donne un léger bronzage, une couleur cuivrée produite par la pigmentation de la peau. Cette pigmentation empêche une absorption trop abondante de rayons ultraviolets et protège des brûlures. Vaut mieux bronzer lentement. On absorbe ainsi davantage les rayons ultraviolets. Cette exposition progressive et modérée au soleil laisse la peau soyeuse, douce, souple et saine.
S’exposer le corps entier, le plus nu possible ou avec un vêtement léger. S’ensoleiller en particulier le dos qui contient une partie importante des os, notamment la colonne vertébrale, et la poitrine et l’abdomen, qui contiennent les organes vitaux. Les expériences du Dr Delbet ont démontré l’importance d’exposer le corps intégralement.es personnes exposées intégralement exposées au soleil avaient plus de vitalité hormonale que celles qui ne s’étaient pas exposées le cou et les organes sexuels, ces parties du corps étant couvertes par un vêtement foncé.
S’exposer progressivement et régulièrement au soleil Le premier jour, prendre du soleil pendant 3 à 10 minutes selon la sensibilité de sa peau, d’abord le dos puis le devant du corps pendant la même durée, puis augmenter graduellement la durée 1 à 3 minutes par jour dexposition jusqu’à 30 minutes, 2 fois par jour après 4 ou 5 jours puis jusqu’à 1 ou 2 heures avec le temps.
S’ensoleiller aux heures de soleil doux, quand les rayons du soleil sont moins intenses, avant dix heures du matin ou après deux heures de l’après-midi, heure solaire, ou tout simplement quand son ombre en position debout est plus longue que sa taille. Préférer l’avant-midi car l’après-midi l’évaporation de la terre filtre les rayons ultraviolets.
Se vêtir face au soleil. Porter un chapeau à large bord, et au besoin, une serviette trempée dans de l’eau froide, pour se protéger la tête des rayons ultraviolets.
L’été, le midi, faire la sieste à l’ombre. Comme les animaux guidés par leur instinct, se retirer à l’ombre pendant la partie chaude du jour et revenir jouer ou manger au soleil en fin d’après-midi.Si le midi est le seul moment ou on peut s’ensoleiller, le faire brièvement. Ne pas s’exposer au soleil après un repas, car la chaleur du soleil fait fermenter les aliments dans le tube digestif.
Combiner l’activité physique à l’exposition au soleil rend l’ensoleillement plus efficace : en bougeant on varie l’intensité de l’action du soleil sur la peau en exposant alternativement les parties de notre peau.
S’exposer la moitié du temps les journées nuageuses, les rayons ultraviolets nous atteignent plus que la lumière. Par temps nuageux, environ 80 % des rayons ultraviolets et par temps couvert, environ 50 % de ces rayons nous atteignent.
S’exposer au soleil selon son type de peau. Les personnes blondes ou rousses, au teint clair, ont une peau plus sensible car elles n’ont pas autant de pigment dans leur peau. Leur peau rougit et forment des ampoules. Elles doivent s’exposer moins longtemps et plus progressivement au soleil.
Les personnes de peau brune ou noire doivent prendre du soleil pendant plus longtemps pour obtenir les mêmes résultats, car leur peau bloque une grande partie des rayons ultraviolets.
Les personnes maigres doivent prendre les mêmes précautions, car leur système nerveux est plus rapidement perturbé par les rayons ultraviolets.
Redoubler de prudence avec les enfants. La peau des enfants se pigmente légèrement. Ils doivent s’exposer au soleil encore plus graduellement. Un « coup de soleil » durant l’enfance ou l’adolescence affecte la peau pour la vie.
Rechercher la montagne et le bord de mer ou les ultraviolets sont plus abondants. Au bord de mer redoubler de prudence : le soleil tape fort, car en plus des rayons directs, ses rayons indirects réfléchis sur le sable et sur l’eau en multiplient l’intensité.
Prendre du soleil à l’extérieur et à l’intérieur. À la belle saison, on peut prendre du soleil dans le jardin ou la cour, sur la terrasse ou le balcon, sur le toit, dans le solarium ou sur le sable d’une plage. Au printemps, on peut même se faire bronzer sur les pentes de ski. On peut prendre un bain de soleil en plusieurs saisons dans son salon ou sa chambre avec une fenêtre ouverte.
Prendre du soleil en pays nordiques. Dans les régions froides, on passe de longs mois à travailler et à se divertir à l’intérieur et on doit attendre le printemps pour s’allonger en plein air. On doit réserver un temps chaque jour pour exposer notre peau aux rayons bénéfiques du soleil. Des installations particulières sont alors utiles pour prendre du soleil en toute saison. Voir à ce sujet l’article Soleil Installation pour en prendre toute l’année.
La modération a bien meilleur teint !Depuis quelques décennies, la couche d’ozone s’est amincie et filtre moins les rayons UV, ce qui exige une prudence accrue en ensoleillement. Trop de soleil assèche ou même brule la peau, déséquilibre le pH sanguin, surmène le système nerveux et réduit les défenses immunitaires. On observe qu’on a pris trop de soleil par divers signes : fatigue, rougeurs et inflammation de la peau, irritation des yeux, troubles digestifs, mal de tête, étourdissement, fièvre, etc. On risque alors l’insolation ou coup de soleil. Se mettre à l’ombre dès qu’on se sent mal à l’aise ou qu’on observe des rougeurs ou des douleurs. Si on constate des brûlures ou d’autres troubles après une exposition normale au soleil, on ne doit pas conclure que le soleil est contre-indiqué, mais qu’on doit s’y exposer plus progressivement.
Redoubler de prudence avec les enfants et les adolescents. Chez un enfant ou un adolescent l’insolation ou coup de soleil affecte la peau pour la vie.

 

Soleil artificiel hors saison
Le besoin de soleil se fait sentir davantage à la fin de l’hiver, période où le soleil est moins visible. À défaut de soleil naturel en pays nordiques où l’hiver est prolongé, ou dans des circonstances où le soleil manque, surtout quand on observe des signes de carence importante en rayons ultraviolets – peau sèche, irritée, os et dents défectueuses, etc. – on peut utiliser prudemment les lampes « solaires »— en divisant par deux la quantité et la durée recommandée par le fabricant.
 
Soleil et alimentation
L’excès de soleil, qui est lié aux propriétés oxydantes des UV, entraîne la formation de radicaux libres. Pour bénéficier des effets de l’ensoleillement, se nourrir d’aliments sources d’antioxydants: fruits et légumes de saison, colorés — rouges/jaunes/orangés – tels que tomates, pastèque, sources de lycopène, carottes, sources de carotènes, etc., des aliments source de vitamine E, noix, amandes, huile d’onagre, huile de bourache, etc.