Accoucher Signes annonciateurs

 Signes imminents
Les trois principaux signes de l’imminence de l’accouchement dont :
1.       la perte du bouchon muqueux, fait de glaires épaisses et de sang et qui a « colmaté » le col de l’utérus pendant la grossesse, un ou deux jours ou quelques heures avant l’accouchement,
2.       des contractions de plus en plus rapprochées, et de plus en plus fortes et prolongées, Pendant la contraction les muscles utérin, transverse et abdominaux durcissent le ventre qui se détend par la suite. La tension peut être ressentie dans le ventre, mais aussi dans le bas du dos, voire à la vulve. Ces contractions viennent par vagues,
Noter le temps écoulé entre deux contractions : au début, jusqu’à quarante-huit heures avant la naissance, les intervalles sont importants, une heure ou davantage. Quand l’intervalle est de 15 à 20 minutes, la naissance est imminente. En approchant la phase d’expulsion du bébé, les contractions se suivent à intervalle de 3 à 4 minutes et de 2 minutes quand le bébé est descendu dans le bassin, tête en bas.
10 à 20 minutes après la naissance, de nouvelles contractions permettent l’expulsion du placenta.
3.       la perte des eaux.
De petits saignements peuvent se présenter.
Des saignements importants nécessitent une aide professionnelle immédiate.
 
Signes avant-coureurs Signes de changement hormonal
Vers la 38e semaine d’autres signes indiquent que la naissance approche. On peut les ressentir plusieurs jours avant la naissance ou seulement la veille.


·         Sensation de lourdeur,
·         Difficulté à se déplacer,
·         Tiraillements dans le bas du ventre,
  • Tiraillements dans les hanches
  • Fatigue  intense.


 
C’est le bébé lui-même qui provoque sa naissance : les hormones qu’il secrète baissent le taux de progestérone  et déclenchent la sécrétion d’ocytocine, qui enclenche les contractions et augmente la sécrétion de  prostaglandines, qui augmentent et intensifient les contractions…
 
En se contractant, l’utérus efface progressivement le col puis s’ouvrir jusqu’à atteindre 10 cm pour laisser passer le bébé.

Quand la tête du bébé se tourne vers le sol la mère ressent le besoin de pousser, car le bébé appuie sur le périnée. La mère attend que le bébé demande de pousser.
 

Aussitôt sorti, bébé pousse son premier cri. Ce cri n’est pas l’expression d’une souffrance : c’est un réflexe vital, qui déclenche la respiration.