Accoucher Positions et actions facilitantes

 Positions facilitantes
Favoriser les positions verticales et ainsi utiliser la gravité où la tête et le haut du corps sont plus élevés que le bassin : debout, assise, semi assise, à genoux, à genoux appuyée, accroupie, à quatre pattes.
 
Actions facilitantes
Marcher entre les contractions. Changer, alterner les postures durant les contractions.
Détendre les parties du corps qui ne sont pas en contraction.
Respirer doucement et profondément au début du travail, puis plus légèrement par la suite et relâcher tous les muscles non essentiels. Par exemple, en position assise, relâcher les muscles abdominaux, les jambes, les pieds, les bras et le cou. 
En tout temps, dépenser uniquement l’énergie nécessaire.
Ne pas rester dans la même position plus de 10 à 15 minutes, d’alterner, par exemple, de la position assise à la position debout, puis couchée sur le côté et à nouveau assise. 
Se balancer pendant une contraction, en suivant le rythme de sa respiration, soit en changeant le poids du corps d’une jambe à l’autre, soit en tournant doucement la tête d’un côté à l’autre, soit en bougeant légèrement son bassin comme pour lui faire décrire un demi cercle de côté ou encore une petite bascule d’avant en arrière