Accoucher Droits de la mère

Accoucher Droits de la mère
Adapté de la Charte des droits de la parturiente de l’Union européenne
 
La femme enceinte doit avoir accès aux services et droits suivants :
1.       obtenir les don­nées relatives à sa grossesse  (son dossier),
2.       obtenir un diagnostic prénatal pratiqué sur une base volontaire,
3.       participer, avec son conjoint, à des cours de préparation à l’accouchement,
afin de connaître le déroulement de la grossesse et de l’accouchement sur le plan physique et psychologique, ainsi que les techniques et les méthodes en usage,
4.       obtenir l’information, avant l’accouchement, sur les signes, les risques et les précautions à prendre,
5.       choisir librement de l’hôpital et des modalités (positions) de l’accouchement
6.       choisir librement d’allaiter et d’élever son enfant,
7.       obtenir l’assistance appropriée quand la femme choisit d’accoucher à domicile
8.       accoucher naturellement, sans accélérant ni retardant, sauf en cas d’absolue nécessité pour la santé de la mère ou de l’enfant,
9.       accoucher en présence du père ou d’une autre personne choisie par la mère,
10.   accoucher par césarienne en cas d’ab­solue nécessité,
11.   décider des traitements à recevoir, après avoir reçu une information détaillée à ce sujet,
12.   garder son enfant à ses côtés,
13.   allaiter son bébé à sa façon,
14.   choisir de donner son lait maternel à d’autres nouveau-nés,
15.   recevoir la visite des membres de sa famille de à sa convenance,
16.   obtenir une période de congé suffisante pendant l’allaitement et un tra­vail à horaire flexible par la suite,
17.   garder son bébé sur elle s’il est prématuré,
18.   disposer d’interprète pour communiquer avec les soignants.