Accouchement Comment se rétablir après

 Pendant la grossesse et l’accouchement, le corps a été mis à mal. Après plusieurs mois où les hormones de grossesse ont été au plus haut, celles-ci chutent subitement après l’accouchement, entraînant un déséquilibre et une fatigue importante.
Voici donc quelques conseils pour retrouver la forme après une grossesse.
 
Etape 1 : soigner son alimentation
Une alimentation variée et équilibrée est primordiale pendant et après la grossesse. Pour accélérer la perte de poids, certaines femmes sont tentées de faire un régime très sévère, ce qu’il faut absolument éviter, surtout en cas d’allaitement. Les vitamines et nutriments sont indispensables à la bonne santé de la mère et du bébé.
Privilégier les protéines, sucres lents ainsi que les fruits et légumes, tout en pratiquant une activité physique, permettra de retrouver rapidement le poids d’avant grossesse.
Certaines jeunes mamans sont également touchées par une chute de cheveux après la grossesse, c’est pourquoi il faut privilégier les aliments riches en vitamines B, fer et calcium, par exemple.
 
Etape 2 : ne pas faire l’impasse sur la rééducation
Le rôle du périnée est très important : cet ensemble de muscle soutient les organes d’une partie du bassin (vessie, utérus, rectum).
En effet, faire l’impasse sur la rééducation périnéale pourrait poser des problèmes d’incontinence urinaire ou de prolapsus (couramment appelé « descente d’organes ») et compromettre la qualité de la vie sexuelle.
Il est généralement conseillé de commencer cette rééducation environ 6 à 8 semaines après l’accouchement, voire plus tard si la jeune mère choisit d’allaiter.
 
Etape 3 : reprendre une activité physique
Nécessaire pour faciliter la perte de poids et retonifier le corps, pratiquer une activité sportive permettra aussi de limiter le stress lié à la maternité.
La plupart du temps, elle est recommandée 2 mois après la grossesse, après la rééducation périnéale. Cependant, dans le cas d’une césarienne ou d’une épisiotomie, il faudra attendre plus longtemps.
 
Etape 4 : Prendre du temps pour soi
Près de 80% des jeunes mères sont victimes de baby blues au cours des semaines qui suivent l’accouchement. Cet état d’incertitude, de mélancolie voire de tristesse, expliqué par le changement hormonal, disparaît très vite. Il arrive cependant qu’il perdure : on parle alors de dépression postpartum qui concerne 10 à 15% des mères.
Les symptômes sont semblables à ceux du baby blues, à savoir une profonde tristesse, des angoisses, des insomnies et des pertes d’appétit, auxquels s’ajoute également un désintérêt pour le bébé.
Pour éviter cette dépression postpartum, il est capital de prendre du temps pour soi. De nombreux ajustements vont venir bouleverser les habitudes de vie, c’est pourquoi il faudra organiser son emploi du temps de façon à ne pas se laisser déborder et prendre le temps de s’occuper de soi, de se reposer ou de se retrouver.