Préserver la Planète, préserver son ordinateur et économise

Quatre mythes informatiques coûteux

1. Ne pas éteindre son ordinateur.
En éteignant son ordinateur, on réduit l’utilisation d’énergie, et on réduit aussi le stress de chaleur et l’usure de son appareil.
2. Éteindre son ordinateur et l’allumer à nouveau utilise plus d’énergie que de le laisser allumé.
La mise sous tension utilisé pour amorcer est beaucoup moindre que l’énergie utilisée pour le garder allumé pendant plus de trois minutes.
3. Les économiseurs d’écran économisent de l’énergie.
Les économiseurs d’écran économisent l’énergie seulement s’ils éteignent en réalité l’écran ou,
dans les ordinateurs portables, s’ils éteignent le rétro-éclairage.
4. Le contact avec le réseau est perdu quand l’ordinateur entre en mode veille.
Les ordinateurs récents sont conçus pour se mettre en veille sur des réseaux sans perdre les données ni le contact.
 
20 habitudes à prendre pour utilisation l’Informatique de façon écologique
 1 Brancher l’ordinateur dans un parasurtenseur avec bouton de mise sous tension, qui détecte automatiquement quand l’ordinateur n’est pas utilisé et en coupe le courant de l’ordinateur et tous les périphériques.
2. Éteindre l’ ordinateur la nuit, de façon à l’utiliser seulement huit heures par jour et réduire sa consommation  d’énergie de 67 %.
3. Acheter un écran plat : il utilise beaucoup moins d’énergie et est plus doux pour les yeux.
4. Acheter une ordinateur certifié économiseur d’énergie. Un ordinateur portable utilise beaucoup moins d’énergie qu’une unité de bureau.
5. Planifier ses activités à l’ordinateur pour les faire en même temps, et garder l’ordinateur éteint le reste du temps.
6. Utiliser un écran plus petit : un 14 pouces utilise 40 % moins d’énergie qu’un 17 pouces.
7. Activer le mode veille et les fonctions d’économie d’énergie dans l’ordinateur.
8 Renoncer à l’économiseur d’écran ; il n’économise pas d’énergie ni l’écran à moins qu’on utilise un vieux moniteur monochrome.
9. Examiner les documents et messages à l’écran au lieu de les imprimer.
10. Éteindre l’écran quand on ne l’utilise pas au lieu d’utiliser un économiseur d’écran.
11. Acheter une imprimante à jet d’encre : un peu plus lente qu’un imprimante au laser, elle utilise 80 à 90 % moins d’énergie.
12. Acheter des encres végétales et non à base de pétrole ; elles sont faites de ressources renouvelables, exigent moins de solvants toxiques et produisent souvent des couleurs plus brillantes, plus propres.
13. Éteindre toutes les imprimantes et les périphériques quand on ne les utilise pas.
14. Éteindre l’ordinateur la nuit et les week-ends.
15. Choisir un fond d’écran sombre ; les couleurs vives consomment plus d’énergie.
16. Réduire l’éclairage dans la pièce quand on travaille l’ordinateur.
17. Mettre l’imprimante en réseau et la partager.
18. Imprimer sur papier recyclé post-consommation, non-blanchi au chlore.
19. Utiliser la fonction impression recto-verso.
20. Communiquer par courrier électronique plutôt que par papier ou par fax.

 

Ville produisant plus d’énergie qu’elle n’en consomme

 

Dardesheim, petite ville d’Allemagne, produit 40 fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme.
D’ici quatre ans, la région recourra exclusivement aux énergies renouvelables grâce à l’énergie éolienne, solaire, hydraulique ainsi que de la biomasse.
L’approvisionnement en électricité se fait avec 26 éoliennes installées dans le parc de Druiberg où se situe la plus grande éolienne du monde, avec son rotor de 112 mètres de diamètre, équipée d’une turbine produisant 6 mégawatts d’électricité, pouvant produire de 12 à 15 millions de kilowatts-heures par an, et assurer ainsi la consommation de 4 000 foyers.
Des panneaux de capteurs photovoltaïques ont aussi été installés sur les toits de bâtiments publics (écoles, caserne des pompiers) ainsi que de nombreux particuliers. Un afficheur sur la façade de la mairie indique en temps réel la quantité d’énergie produite, ainsi que les émissions de CO2 économisées.
En complément de ces sources d’énergie liées à la météo, on a fait construire une centrale au biogaz.
De plus, ce parc éolien est aussi relié aux générateurs d’une centrale hydraulique, où l’énergie produite en surplus remplit deux énormes citernes, dont les vannes sont ouvertes au besoin. Alors l’eau s’écoule, ce qui actionne des turbines qui permettent de récupérer ainsi de l’énergie.
 


Carénage du rotor de l’éolienne géante qui sera installée sur son mât à 141 mètres au-dessus du sol.
 

 

Soutien-gorge Effets sur la santé

Les femmes qui ne portent pas de soutien-gorge ont moins de trouble de santé aux seins.

Le soutien-gorge préférable :

 

est choisi pour le confort, plutôt que pour l’apparence

 

n’entrave pas la circulation
ne laisse pas de marques rouges et ne cause pas d’irritation
est porté moins de 12 heures par jour
n’est pas porté la nuit
 

 

Habitation idéale

 

L’habitation idéale est orientée pour optimiser l’usage de l’énergie et utilise des matériaux sains.
L’habitation idéale…
Grandeur
1.       a le nombre de pièces nécessaires pour la vie de ses habitants.
Orientation
2.       a de grandes fenêtres du côté sud, de petites fenêtres sur les côtés est et ouest et aucune sur le côté nord pour utiliser au mieux la chaleur du soleil.
3.       a des conifères plantés sur les côtés nord, nord-est et nord-ouest pour minimiser les vents froids.
Énergie
4.       est soigneusement isolée et étanche.
5.       est autosuffisante en énergie durable.
6.       a un foyer de masse thermique qui emmagasine la chaleur et la redonne pendant plusieurs heures.
7.       a un système de chauffage alternatif au bois.
8.       est munie d’un système de ventilation naturelle.
9.       a un toit en pente à 45° pour y installer des panneaux photovoltaïques. 
10.   a une serre attenante.
11.   a une éolienne.
Matériaux
12.   est faite de matériaux de construction sains, naturels,
13.   locaux,
14.   durables, renouvelables, faciles d’entretien.
Réseau
15.   fait partie d’une communauté, d’un village, d’une petite ville ou d’un quartier.
Cette habitation performante et saine minimise son empreinte écologique et réduit les gaz à effet de serre.

 

Air sain à la maison et au travail

On vit 80 % du temps à l’intérieur, domicile, bureau, loisirs, moyens de transport. L’air qu’on respire à l’intérieur est souvent plus pollué que l’air extérieur. Meubles, colles, peintures, vernis, produits d’entretien, de bricolage, revêtements de sol, produits cosmétiques, contiennent des COV (composés organiques volatils), qui peuvent provoquer des troubles respiratoires et neuro¬logiques. Notamment : benzène, benzoate de benzyle, xylène et toluène.

Le code de la construction ne réglemente pas ces produits. Les étiquettes sur ces produits indiquent souvent «ne pas respirer, ne pas utiliser dans un endroit fermé, ne pas mettre à la portée des enfants, éviter si on est enceinte, etc. ».
Plusieurs fabricants sensibles à ces questions offrent des produits plus sains. Tout bricoleur ou entrepreneur qui veut garder sa maison saine peut trouver sur le marché des produits à base d’eau, qui sont tout aussi efficaces et durables que les produits qui, autrefois, contenaient du plomb et autres métaux lourds.

De plus, on devrait changer chaque jour l’air de toutes les pièces de sa maison, en ouvrant les fenêtres pendant une heure. Évidemment, l’hiver on a intérêt à aérer les pièces une à la fois. Un échangeur d’air reste un bon investisse¬ment pour sa santé.