Hommage à André Passebecq

 

Hommage à André Passebecq décédé le 6 novembre 2010 à 90 ans et avec qui j’ai collaboré pendant plus de 20 ans.
La vie d’André Passebecq fut un combat de son premier à son dernier jour.
A 20 ans, engagé dans la gendarmerie pendant l’occupation, il eu accès à certains privilèges : « grande bouffe », tabac, alcool à volonté. Il développa un cancer débutant de l’estomac et des rhumatismes aigus. Il refusa la thérapie officielle et pris contact avec Horace Jarvis qui prétendait que tout se guérissait avec une alimentation appropriée. André retrouva la santé en moins de 4 mois. Il décida alors de vouer sa vie à la cause des méthodes naturelles de santé.
Il reprit différentes études qui lui donnèrent les connaissances nécessaires pour divulguer au mieux la cause qu’il défendait. Il possédait une érudition incomparable des différentes approches de la santé, se tenant constamment au courant des nouveautés dans ce domaine.
André Passebecq a créé l’association Vie et Action en 1960 ainsi qu’une revue du même nom qui abordait les facteurs naturels de santé et traitait avec précision les différents aspects : alimentation, grossesse et maternité, exercices, relaxation, psychologie, relation, jardinage. …
Nous avons beaucoup travaillé à la réalisation d’une formation complète de naturopathie fondamentale. Nous avons formé, par des cours à distance et des formations pratiques, des centaines de conseillers hygiénistes et de naturopathes.
Vie et Action a organisé plus d’une quinzaine de congrès nationaux et internationaux. Les plus percutants ont sans douté été « On les disait incurables, et pourtant…. ».
Il a entre autre aussi créé une méthode pour cesser de fumer qui a aidé de nombreuses personnes à se libérer du tabac.
Nombreux sont ceux qui ont vu leur vie transformée par la rencontre d’André Passebecq, notre enseignement, les correspondances, la lecture des si nombreux livres et articles, les congrès, les conférences.
André Passebecq osait affronter les instances publiques pour affirmer que la santé doit emprunter les voies simples pour exister. Il aimait le débat et la polémique. Nous avons parfois été accusés de pratique illégale de la médecine.
Sa plus grande satisfaction était d’aider les gens à retrouver et conserver leur santé. Il ne manquait pas une occasion de contester certaines techniques médicales ou pseudo-naturelles et dénoncer l’exploitation éhontée de personnes malades. Il pouvait traiter de noms disgracieux ceux qui prônaient des traitements suppressifs des symptômes mais nocifs à long terme.
 La reconnaissance officielle de son enseignement fut couronnée par sa nomination de chargé de cours pendant dix ans à l’université de Paris XIII à Bobigny, première université française à offrir une telle formation destinée aux professionnels de la santé. Il n’était pas peu fier d’amener des médecins à faire table rase de toutes leurs interprétations antérieures qu’ils prenaient pour la vérité de la réalité avant de les instruire des concepts et techniques propres à l’hygiène vitale, terme qu’il préférait à hygiène naturelle.
Entre ses activités d’enseignement et d’édition, spécialisé en ressources humaines, expert en morphopsychologie André Passebecq conseillait des dirigeants d’entreprise et des administrations pour le recrutement et le développement des membres de leur personnel.
Depuis plus de 60 ans André Passebecq a livré de nombreux combats pour la reconnaissance et le développement des méthodes naturelles de santé. Ainsi disparait un pionnier de la santé autonome et de la naturopathie fondamentale d’origine hygiénique.
Son enseignement perdure par ceux que nous avons formés ainsi que grâce à l’institut YOSANA que j’ai créé en 2005.
Yolande Buyse, naturopathe
Collaboratrice et mère de 3 enfants d’André Passebecq