Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; Translation_Entry has a deprecated constructor in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-includes/pomo/entry.php on line 14

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; POMO_Reader has a deprecated constructor in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-includes/pomo/streams.php on line 12

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; POMO_FileReader has a deprecated constructor in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-includes/pomo/streams.php on line 120

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; POMO_StringReader has a deprecated constructor in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-includes/pomo/streams.php on line 175

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; POMO_CachedFileReader has a deprecated constructor in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-includes/pomo/streams.php on line 221

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; POMO_CachedIntFileReader has a deprecated constructor in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-includes/pomo/streams.php on line 236

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; WP_Widget_Factory has a deprecated constructor in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-includes/widgets.php on line 544

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; Hja_Widget has a deprecated constructor in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-content/plugins/javascript-html-text-adder/includes/widgets/class-hja-widget.php on line 25

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; WYSIJA_object has a deprecated constructor in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-content/plugins/wysija-newsletters/core/base.php on line 16

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; WYSIJA_help has a deprecated constructor in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-content/plugins/wysija-newsletters/core/base.php on line 245

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; WYSIJA has a deprecated constructor in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-content/plugins/wysija-newsletters/core/base.php on line 420

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; WYSIJA_model has a deprecated constructor in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-content/plugins/wysija-newsletters/core/model.php on line 3

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; WYSIJA_model_config has a deprecated constructor in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-content/plugins/wysija-newsletters/models/config.php on line 3

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; WYSIJA_help_forms has a deprecated constructor in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/forms.php on line 4

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; WYSIJA_help_front has a deprecated constructor in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/front.php on line 6

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; WYSIJA_control has a deprecated constructor in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-content/plugins/wysija-newsletters/core/controller.php on line 5

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; WYSIJA_view has a deprecated constructor in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-content/plugins/wysija-newsletters/core/view.php on line 4

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; WYSIJA_view_front has a deprecated constructor in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-content/plugins/wysija-newsletters/views/front.php on line 3

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; PasswordHash has a deprecated constructor in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-includes/class-phpass.php on line 36

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; WYSIJA_help_toolbox has a deprecated constructor in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/toolbox.php on line 3

Warning: Parameter 1 to wp_default_scripts() expected to be a reference, value given in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-includes/plugin.php on line 571

Warning: Parameter 1 to wp_default_styles() expected to be a reference, value given in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-includes/plugin.php on line 571

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; WYSIJA_NL_Widget has a deprecated constructor in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-content/plugins/wysija-newsletters/widgets/wysija_nl.php on line 6

Notice: register_sidebar est appelée de la mauvaise manière. Aucun id n’a été configuré dans le tableau d’arguments de la barre latérale "Main Sidebar". "sidebar-1" sera utilisé par défaut. Configurez manuellement id avec "sidebar-1" pour faire disparaître cette notification et conserver le contenu actuel de la barre latérale. Veuillez consulter la page Débugger dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 4.2.0.) in /home/jacqueslalanne/public_html/nature-sante.org/wp-includes/functions.php on line 3560
Entrevue avec Douglas Graham, athlète et conseiller hygiéniste | Nature-Santé

Entrevue avec Douglas Graham, athlète et conseiller hygiéniste

Athlète accompli et crudivore depuis 1978, Douglas Graham conseille des athlètes débutants jusqu’au niveau olympique. Depuis 10 ans, il dirige un centre de santé en Floride, ou il a supervisé plusieurs milliers de jeûnes. Il organise des camps de santé, comme des randonnées pédestres de deux semaines accompagnées de cours, conférences et démonstrations. Il détient un doctorat en chiropratique et est membre de l’Association Professionnelle des Hygiénistes.

 
Merci de prendre le temps de répondre à mes questions sur la santé. D’abord qu’entendez-vous par «santé parfaite» ?
La santé parfaite est une démarche qui dure toute la vie. On peut parvenir à une santé parfaite, puis la maintenir ou encore la regagner. La santé parfaite peut être vécue différemment d’une personne à l’autre car chacune a son histoire, son hérédité et son avenir. Elle vise à réaliser son plein potentiel, de faire de son mieux et de vivre pleinement. Il s’agit de faire des choix judicieux et de créer les conditions nécessaires pour se nourrir d’aliments idéaux et de bénéficier ainsi de la force de la nature pour progresser sans cesse vers une santé parfaite.
Une personne peut avoir une hérédité très forte et une autre une plus faible ; l’une pourra courir plus vite ou sauter plus haut. Mais ces deux personnes peuvent parvenir à une santé parfaite. I n’en tient qu’à vous de créer les conditions –aliments, activités et environnement– pour que votre corps se développe à son meilleur. Vous pouvez dès maintenant améliore votre condition physique future.
La santé n’est pas l’absence de malaises ou de maladie. La santé est un état de bien être optimal, à la fois physique, émotionnel, social, etc. Cet état optimal vous permet de prendre soin de vous et de faire face aux différentes situations de la vie de façon instinctive et parfaite, comme le font les animaux sauvages et les jeunes enfants libres.
Tout est parfait dans la vie ; il ne s’agit que de l’accepter. Nous pouvons alors diriger nos actions selon notre motivation et choisir les aliments et les forces nécessaires à parvenir à un état de santé parfaite dans ce monde que nous considérons comme parfait.
Comment distinguer et relier l’amélioration de la santé et la prévention ou le traitement des maladies ?
À mon avis, il est très important de prendre soin de soi pour avoir une meilleure santé actuelle et future.
Mon approche de la santé est souvent considérée comme une méthode préventive. Mais mon objectif n’est pas la prévention des maladies. Il y a des milliers de maladies et vous pouvez passer votre vie à tenter de les traiter pour retrouver la santé ; vous courrez ainsi sans cesse entre la santé et la maladie. Vous ne comprendrez jamais tout ce qui est nécessaire pour les prévenir.
Au fond, il y a trois différentes approches de la santé. Le modèle médical, dans lequel nous avons été éduqués et qui est profondément ancré en nous vise à supprimer une maladie ou une condition de dégénérescence pour dire qu’on est en de santé. Par exemple, on dit que le lait est parfaitement bon quand on est en santé et nocif quand on est malade ; on conseille alors de boire du lait quand on est en santé mais de ne pas en boire quand on est malade, car on sera encore plus malade. Ou encore, on dit que les médicaments sont nocifs quand on est en santé et bénéfiques quand on est malade ; on s’abstient de médicament quand on est en santé mais on en prend quand on est malade, persuadé qu’on se sentira mieux.
Le modèle médical alternatif est exactement le même mais au lieu d’utiliser des médicaments et des interventions chirurgicales, ils utilisent des produits homéopathiques, des plantes, de l’acupuncture, etc. Par exemple, quand ils ont mal à la tête ils recourent à un massage. Évidemment, un massage peut faire cesser le mal de tête mais il n’en supprime pas la cause. Même alternatif, on est alors dans le modèle médical : on raisonne en termes de traitement de la maladie.
La troisième approche est complètement différente : c’est une approche de la santé. Ainsi les substances et influences pour parvenir à un état de santé optimal sont les mêmes dont on a besoin quand on est malade.
La seule chose qu’on change est la quantité d’une influence ou d’une substance. Par exemple, parfois nous avons besoin d’un peu plus de sommeil et d’autres fois, nous avons besoin de bouger davantage. Nous devons ajuster l’intensité ou la quantité de ces influences et substances selon les besoins de chaque personne dans chaque situation. Il suffit simplement de trouver un équilibre pour améliorer et maintenir sa santé.
Qu’appelez vous la création de la santé ?
La «création de la santé» signifie qu’à tous les jours je pose des gestes et j’en récolte les effets dans mon état de santé. Par chaque geste, j’améliore de plus en plus ma santé ou si je la néglige elle me glisse entre les doigts. Nous construisons notre état de santé ou nous le détruisons, étape par étape, à chaque respiration que nous prenons et à chaque action que nous faisons.
Est-ce plus long de retrouver la santé quand on l’a perdue ou de perdre la santé quand on l’a ?
Pour créer sa santé, il est important de prendre et de maintenir des habitudes de vie qui favorisent la santé, et d’éliminer de plus en plus celles qui peuvent nuire à la santé. Ainsi, plus on accumule de points favorables à sa santé et plus on devient fort. Si je séjourne dans une salle pleine de fumée de cigarette, je n’aurai pas de problème parce que j’ai exposé mon corps une seule fois à cette fumée. Ma santé est assez forte pour résister à cette agression. Par contre, si mon immunité est plus faible, je dois éviter de rester dans cette salle.
Quand on a un niveau de santé plus bas on ne sent pas les signaux émis par son système nerveux, qui indique quoi faire et quoi éviter pour préserver sa santé. Par exemple, on ne se rend alors pas compte que la musique est trop forte ou qu’on ne devrait pas boire de café.
Quand je me retrouve dans des situations qui peuvent nuire à ma santé, je suis heureux de constater que je suis suffisamment en santé pour ressentir ce signal qui m’indique que j’ai avantage à bouger.
Pouvez-vous décrire l’alimentation «optimale» et nous expliquer comment elle contribue à une santé parfaite.
L’alimentation optimale est très simple. Plusieurs scientifiques ont tenté de comprendre ce dont notre corps a besoin pour bien se nourrir. Nous pouvons faire confiance à nos sens, tout le monde aime ce qui est sucré et cela nous donne une indication sur nos besoins nutritifs.
Nous pouvons aussi observer ce que mangent dans la nature les animaux qui nous ressemblent par l’anatomie et la physiologie et manger les mêmes aliments. Nous sommes surtout frugivores. Nous sommes constitués pour manger surtout des fruits. Nous pouvons aussi manger des légumes verts, et de jeunes pousses, qui répondent le mieux à nos besoins nutritifs. Nous pouvons consommer d’autres aliments même s’ils conviennent moins bien à une santé optimale.
Quel est votre avis sur les céréales et les noix ?
Les gens aiment bien manger des noix et des céréales. Je ne recommande pas d’arrêter totalement de manger ces aliments. Précisons : quand on cueille des noix dans un arbre, elles sont fraiches et n’ont pratiquement aucune saveur. Au marché les noix qu’on trouve ne sont pas vraiment fraiches. Les noix et les graines fraiches sont très riches en eau. On doit les déshydrater pour les conserver. Sèches, elles ont aussi perdu beaucoup de nutriments et sont plus difficiles à digérer. Pour ces raisons, je conseille d’en manger peu.
Pourriez-vous expliquer les différents critères de l’alimentation santé ?
Idéalement, on doit se nourrir d’aliments frais, entiers, mûrs et crus.
D’abord, on doit choisir des aliments entiers, non transformés, tels qu’ils poussent dans la nature. Un aliment entier contient de l’eau, des fibres, des vitamines, des minéraux, des enzymes, des antioxydants, des glucides, des protéines, des lipides, etc.Dans un aliment entier, on trouve ces nutriments en différentes proportions. Les aliments entiers sont plus sains et plus nutritifs que les aliments raffinés.
Les aliments frais. J’ai déjà mentionné que les noix et les graines fraiches se retrouvent rarement dans les marchés. Au marché on retrouve des aliments frais et des aliments raffinés. Le pain frais n’est pas un Ensuite on doit consommer des aliments frais. Les céréales ont été récoltées il y a plusieurs années et la farine qu’on en a produite n’est pas fraiche. Du pain frais, des noix fraîches, c’est pratiquement inexistant ! Les aliments déshydratés, les aliments congelés ne sont plus frais. Nous visons à consommer beaucoup d’aliments frais et un peu d’aliments déshydratés ou congelés.
Précisons que l’alimentation reste un des facteurs importants pour être en santé, mais ce n’est pas le seul.
Troisièmement, les aliments sains sont frais.Une tomate, une banane ou un kaki vert est très indigeste. Leur saveur est désagréable. Les fruits et les légumes mûrs ont une saveur plus agréable et contiennent plus de nutriments. Plusieurs nutriments se développent pendant qu’il mûrit. En mangeant des aliments mûrs, nous sommes plus satisfaits et mieux nourris.
Quatrièmement les aliments sains sont crus. Les aliments crus sont plus nutritifs. Les aliments perdent beaucoup de leur valeur nutritive à la cuisson : vaut donc mieux les consommer crus. L’alimentation crue exige une adaptation, puisqu’en général on a mangé cuit durant 20 ou 30 ans.
Cinquièmement les aliments sains sont biologiques. En mangeant bio, on évite les agents chimiques, herbicides, pesticides, fongicides, etc., sources d’allergies, de transformations génétiques qui réduisent notre vitalité. Personne ne peut prouver qu’ils ne sont pas dangereux. Ils ont plus de saveurs, un indice qu’ils contiennent plus de vitamines, minéraux et enzymes.
Nous sommes constitués pour consommer des végétaux. Notre anatomie et notre physiologie confirment ce principe : notre capacité à voir les couleurs, notre main qui peut saisir, notre dentition qui peut mastiquer et notre système digestif qui peut digérer au mieux les fruits, légumes et pousses.
Tous ces critères sont importants, simples et faciles à comprendre.
Que se passe-t-il lorsqu’on fait cuire un aliment ?
Trois changements importants se produisent à la cuisson. Quand on cuit un aliment, plusieurs nutriments sont détruits ou modifiés. Les protéines sont dénaturées et ne peuvent pas se décomposer en acides aminées pour être digérés. Ces grosses particules épuisent le système immunitaire qui doit dépenser beaucoup d’énergie pour les éliminer. Les gras chauffés se transforment en particules plus dures et indigestes. Ils réduisent nos capacités de transporter et d’utiliser l’oxygène et les sucres dans le sang. Les glucides cuits deviennent des sucres plus difficilement assimilables. Si on évalue l’index glycémique, tous les aliments qui font monter rapidement le taux de sucre dans le sang après leur consommation, sont des aliments riches en glucide cuits. La cuisson caramélise les sucres.
Il vaut mieux consommer des aliments à la température de votre corps. Si l’aliment est trop chaud pour le tenir en mains il ne convient pas au corps.
Quel est le rôle des aliments gras dans notre alimentation ?
La consommation des gras, chauffés ou non, ralentit notre capacité à transporter l’oxygène et les sucres dans le sang. Les gras ralentissent aussi la digestion de tous les autres aliments. Ce ralentissement entraine une fermentation dans le tube digestif. Je recommande fortement de consommer peu d’aliments gras.
Les aliments biologiques sont évidemment préférables mais parfois difficiles à trouver. Qu’en pensez-vous ?
Je ne crois pas qu’on doive mettre l’emphase sur un aspect de la santé en particulier. Notre santé ne peut être meilleure que notre point le plus faible. Nous devons faire des choix pour arriver à un équilibre qui vous procure le meilleur niveau de santé.
Les facteurs de santé ne peuvent pas être pris séparément. Nous devons faire des choix. Par exemple, je vais au marché et dans la section biologique, il y a de la laitue biologique défraichie. Dans l’autre section, la laitue est fraîche. Alors, je dois choisir entre une laitue fraiche cultivé avec des pesticides ou une laitue défraichie cultivée naturellement. Parfois, le produit biologique n’est pas disponible ou il est très cher ou il n’est pas frais. Nous faisons des choix pour manger biologique le plus souvent possible.
Je suis prêt à payer un peu plus cher car chaque fois que j’achète biologique, je soutiens l’agriculture biologique. Pour prendre soin de notre corps, manger biologique est un enjeu important. Faire pousser sa laitue dans un pot sur son balcon ou dans la maison peut s’avérer bénéfique pour sa santé.
Qu’est-ce qu’un repas mono ? Est-ce si bénéfique ? N’est-ce pas ennuyant de manger ainsi ?
Je ne trouve pas ennuyant de manger des repas mono. C’est une expérience ; on s’assoit à table, on mange un aliment jusqu’à ce qu’on n’ait plus faim et c’est terminé. C’est ainsi qu’on mange dans la nature. Les animaux mangent un aliment à la fois jusqu’à ce qu’ils n’aient plus faim. Et ces aliments varient selon les saisons. Quand on a beaucoup de variété on mange trop parce qu’on on est stimulé par cet étalage. Souvent on a assez mangé et alors quelqu’un nous offre autre chose et on «trouve de la place». Ça prend un peu de temps pour acquérir la discipline mentale pour manger des repas mono, mais en mangeant ainsi, avec le temps, nous découvrirons notre vraie faim. Aussi, nous nous sentons plus légers, nous digérons mieux, ce qui nous encourage à continuer dans cette voie. Pour y arriver, mangez cinq aliments par repas, puis quatre, puis trois ainsi de suite.
Les repas mono font-ils partie des facteurs de la santé ?
On doit combiner la simplicité de chaque repas et la variété des repas. On simplifie en réduisant le nombre d’ingrédients à chaque repas et on varie en changeant les aliments d’un repas ou d’une journée à l’autre. Une alimentation équilibrée varie selon les saisons. En une année, je mange au moins 200 fruits différents et 50 légumes différents.
Comment peut-on augmenter notre consommation d’aliments crus, frais, entiers, mûrs et biologiques ?
Selon sa motivation chacun peut adopter une alimentation saine à son rythme. On peut comprendre la théorie en quelques semaines, mais la mettre en pratique demande plus de temps.
Qu’est-ce qui caractérise votre approche de l’alimentation ?
Je préconise une alimentation flexible. Je dis : «Mangez ce que vous voulez ; voici les effets de la consommation de tel ou tel aliment.