Positif, négatif ou constructif?

 
Inconvénients de la pensée positive
La «pensée positive», ou optimiste, a ses limites! Elle consiste à regarder les aspects qu’on apprécie d’une situation et à ne pas vouloir voir les aspects qu’on redoute.
Cette autosuggestion ajoute un stress en luttant pour ne pas voir une partie de la réalité.
Évidemment elle est préférable à la pensée négative, ou pessimiste, qui consiste à regarder les aspects qu’on déteste et à refuser de voir les aspects favorables.
La répétition de phrases apprises ne changent pas la réalité. Elle modifie parfois notre attitude.
Mais la lutte intérieure entre les aspectis qu’on juge positifs et ceux qu’on juge négatifs persiste et le stress correspondant grandit d’une expérience à l’autre.
 
La pensée constructive ou créatrice
La pensée constructive ou créatrice ne divise pas une situation en aspects favorables et néfastes. Elle considère la situation dans son ensemble sans l’évaluer ni comparer et se pose simplement la question : «Que puis-je faire dans cette situation?»
Le constructif, ou créatif, accueille la situation, choisit ce qu’il veut construire avec les matériaux intérieurs et extérieurs dont il dispose.
 
Exemples
Mon fils a une concentration assez courte. Je constate qu’il se développe lentement. J’adapte mes demandes à ses capacités. Je distribue les tâches familiales en tenant compte de ses talents et ses habiletés.

Mes plants de tomate produisent peu cette année. J’observe, j’essaie de comprendre ce qui cause cette production. J’entretiens les plants qui ont quelques fruits. Je composte les autres plants. Je soigne mes plants de concombre qui produisent bien et crée des menus pour les utiliser.