Optimiste, pessimiste ou créatif

 

L’optimiste voit le verre à moitié plein.
Le pessimiste voit le verre à moitié vide.
Le créatif voit le verre le boit !
Quand on est optimiste, on s’efforce de voir les bons côtés des situations qui se produisent. On amplifie les avantages.
Quand on est pessimiste, on s’applique à voir les mauvais côtés des situations qui se présentent. On amplifie les désavantages.
Dans un cas comme dans l’autre, on considère alors que la vie est constituée de bons et de mauvais côtés.
Quand on est créatif, on considère que les situations présentes auxquelles on fait face ne sont ni bonnes ni mauvaises et qu’on assume la responsabilité de faire quelque chose avec ces éléments, sans les juger. On voit les choses telles qu’elles sont et on les utilise comme des matériaux pour construire son expérience.
Optimiste, on est content du moment présent et désireux quant à l’avenir, persuadé que les choses vont aller de plus en plus mal.
Pessimiste, on est mécontent du moment présent et inquiet quant à l’avenir, persuadé que les choses vont aller de plus en plus mal.
Créatif, on vit le moment présent avec attention et passion et on accueille l’avenir avec ouverture.
 
Les optimistes sont en meilleure santé physique, récupèrent mieux, surmontent les échecs et vivent plus longtemps. Ils se persuadent qu’ils sont invincibles et se surévaluent.
Les pessimistes ont une tension artérielle plus haute, sont plus anxieux, se replient sur eux-mêmes et encaissent difficilement les échecs. Ils se voient comme incompétents et se sousévaluent.
Les créatifs ont été peu évalués, car ils sont moins nombreux. Ils considèrent toute situation comme une expérience valable. Ils sont caractérisés par la sérénité, la flexibilité, la capacité de changer, le sens de l’humour.
L’optimiste vit dans le bonheur, le pessimiste dans le malheur, le créatif dans le bien-être. Il
L’optimiste s’efforce d’être heureux, le pessimiste s’applique à être malheureux, le créatif garde l’esprit ouvert, observe et accueille.
À chacun de choisir !