Vivre l’hygiénisme | Nature-Santé

Vivre l’hygiénisme

 

L’hygiénisme enseigne à coopérer avec l’organisme pour se rétablir naturellement selon son rythme et sa vitalité. Les efforts de rétablissement s’inscrivent dans un processus bénéfique de transformation. L’accepter signifie être à l’écoute des sensations corporelles qui éliminent le mal aise. Entretenir la capacité de l’organisme à réagir maintient le seuil de tolérance à l’intoxication et à l’irritation bas, comme chez la plupart des enfants. Un seuil élevé n’est pas un bon signe signifie que le corps tolère davantage d’intoxication avant de réagir. Comme un poste frontalier dont l’ordinateur serait coupé du ministère de l’émigration, il deviendrait incapable de prévenir un désordre organique majeur et s’épuiserait et s’userait à son insu.
Demeurons en communication constante avec le corps, notre allié. Nous pourrons ainsi dénouer les stress et les chocs biologiques en nous intériorisant davantage, en laissant place à nos facultés adaptatives innées.
 
Écouter et comprendre les signes corporels
Le corps nous parle à sa façon. Étouffer le symptôme signifierait lutter contre la nature. La sensation physique est notre coach de vie qui décrit l’endroit et l’intensité du problème. La sensation s’exprime sous divers modes : engorgement, lourdeur, ballonnement, serrement, picotement, écoulement, douleur, etc. Y porter notre attention sans tension nous guidera sagement sur la conduite à adopter dans chaque situation. Accueillir ces signes de malaise avec confiance et en prendre conscience reste le premier pas vers le rétablissement. Par cette pratique de l’accueil spontané nous découvrirons les ressources internes pour guérir.
Incontestablement,
Une connaissance approfondie du fonctionnement du corps engendre la confiance en soi. Cette étude entraine une révision de nos croyances et amène à vivre en conscience dans l’ici et maintenant. La recherche dynamique de l’équilibre bio-psycho-social cultive la vie de chaque cellule et développe tout notre potentiel.
De même, en accueillant nos émotions avec ouverture nous demeurons sensibles et conscients. En effet, nos émotions agissent comme un moteur qui nous met en mouvement d’après nos pulsions instinctives. La compréhension et l’acceptation de nos pulsions s’avèrent bénéfiques pour nous et pour tous.