Hygiéniste au 21e siècle | Nature-Santé

Hygiéniste au 21e siècle

 

Dans ces années où la technologie progresse à grands pas et où la médecine peut même vous greffer un nouveau visage, on serait certes enclin à penser que la vie va se prolonger, en longueur et en qualité, et que la science trouvera remède à tout. L’eldorado de la santé pérenne : on travaille, on s’amuse, on se reproduit, on bouffe, on court ou on paresse et un bon docteur va résoudre tous nos problèmes et nous sauver.
Une personne attentive à sa qualité de vie en arrive à une autre conclusion. Une pilule pour dormir ne repose pas, une potion pour replacer l’estomac ne fait pas digérer mieux, un analgésique soulage la douleur mais n’en élimine pas la source. Ces potions magiques ne procurent pas le bien-être, elles ne font que camoufler nos malaises sans les régler
La science évolue mais le cancer évolue tout autant : cherchez l’erreur!
Le mouvement hygiéniste demeure donc essentiel : sa base est simple et cohérente, car elle se fonde sur ce qui  maintient le corps en santé. En fait, il s’agit de connaître les besoins véritables du corps humain  et de les combler. Il ne s’agit pas de se priver, dans une attitude de renoncement à tous les mets transformés et emballés exposés sur les tablettes des épiceries, mais dans un esprit satisfait de consommer des aliments frais et naturels. Car notre organisme sait instinctivement reconnaître ce qui lui convient; la riche saveur des fruits, des légumes et des noix nous revigore et les mets raffinés ne nous manquent pas.
Il faut aussi bouger, équilibrer repos et activité, et assumer la grande responsabilité de prendre sa santé en mains. La vie est pleine de rebondissements et d’émois qui ne facilitent pas toujours le maintien de notre équilibre physiologique. L’important, c’est de persévérer; c’est de continuellement revenir à la base :    le corps humain possède la capacité de se réguler et de s’autoguérir. On peut se fier à cette force intérieure qui, lorsqu’elle est stimulée par un mode de vie adéquat, nous permet de vivre énergiquement, de rester actifs longtemps.
La science hygiéniste est riche d’enseignements; il suffit de les absorber graduellement, avec diligence, sans se culpabiliser quand ce n’est pas parfait, et de vivre en forme jusqu’à 100 ans sonnés. L’important, ce n’est pas de faire ça long, mais que la longue vie soit épanouie, active et sereine. C’est possible lorsqu’on est en santé !
 

Philosophie