Eau Boire quoi et combien ?

 

L’eau n’est pas un aliment, mais un catalyseur
Ne contenant ni protéines, ni glucides et ni lipides, l’eau n’est pas un aliment. Elle ne fournit pas d’énergie. Par contre, l’eau est essentielle au fonctionnement des cellules, tissus et organes.
Après l’oxygène, l’eau reste la deuxième substance dont le corps a besoin. Elle est essentielle pour maintenir un corps sain et un esprit sain.
 
Pourquoi boire de l’eau?
Le corps est composé de 60 % à 70 % d’eau, selon la morphologie de chaque personne. Après l’oxygène, l’eau est l’élément le plus important pour l’ensemble des processus vitaux. Elle maintient le volume de sang et de la lymphe, lubrifie les articulations, les muqueuses et la peau et régularise la température du corps. L’eau est nécessaire aux réactions chimiques dans les cellules, à l’absorption et le transport des nutriments ingérés, l’activité neurologique du cerveau, l’élimination des déchets des processus métaboliques.
 
Combien d’eau boire?
Dans un climat tempéré, une personne de taille moyenne dépense plus de 2 litres d’eau corporelle par jour : 1 litre par l’urine, et 1 litre par la sueur, les selles et la respiration. On peut aussi calculer ses besoins quotidiens en eau ainsi: Le corps a besoin de 1 litre d’eau par 30 kilos de poids corporel.
On augmente sa consommation d’eau selon son activité physique, la température,et l’activité d’élimination qui entraîne une perte d’eau par la transpiration.Chaque personne possède donc des besoins en eau qui lui sont propres, compte tenu de sa taille, du climat où elle vit et de son mode de vie.
Boire selon sa soif : aucune règle extérieure ne peut remplacer ce dispositif intérieur.Ainsi on ne consomme ni trop ni trop peu de liquides.
Quand on a soif, rien de mieux que boire de l’eau. Si on boit trop la concentration de sodium du corps peut baisser trop et entraîner une perte d’énergie.
 
La soif
La soif se manifeste par un assèchement des lèvres et de la bouche. On ressent alors le besoin de boire. Tant que ce besoin n’est pas satisfait, tout le corps fonctionne moins bien. On ne peut pas fournir un effort physique ni mental important.
Nos besoins en eau dépendent de notre poids, du degré d’humidité de l’air, de la chaleur ambiante, de notre activité physique, du genre d’aliments consommé, du genre d’eau bue, etc. Il suffit donc de nous fier à notre soif.
L’alimentation typique, forte en des produits alimentaires raffinés, traités, a un taux d’humidité moyen aussi bas que 3 %, et fort en sel, augmente la soif.
L’eau provient surtout des fruits et les légumes qu’on mange et qui sont composés de quelque 80 % d’eau et des boissons qu’on prend.
Boire davantage ne favorise pas l’élimination, car c’est le travail de filtration des reins qui élimine les toxines du sang et non la quantité d’eau qui y circule.
 
Les huit verres d’eau par jour : un mythe.
On n’a pas besoin de boire 8 huit verres d’eau par jour, mais plutôt d’un apport total de 2 l d’eau sous toutes ses formes. Une soif excessive peut provenir d’une consommation excessive de sel, d’épices, et d’un déséquilibre de la glycémie.
 
Quand boire?
Quand on ressent la moindre sensation de soif : lèvres ou bouches sèches, baisse de tension.
Il vaut mieux ne pas boire durant les repas, car on dilue ainsi les sucs gastriques et nuit à la digestion.
 
Boire plus lors d’activité physique intense et prolongée
On transpire davantage au cours d’une activité physique intense et prolongée. Pendant cette activité, on doit donc boire suffisamment pour remplacer l’eau perdue par la sueur, ce qui peut prendre un litre par heure. Lors d’une activité intense durant plus d’une heure, la boisson aurait avantage à contenir des glucides, et des minéraux – sodium, potassium, etc.
«Les athlètes devraient apprendre à percevoir leur sensation de soif, plutôt qu’adhérer aux directives rigides qui ne tiennent pas compte de la flexibilité, nécessaire dans une situation dynamique. Même pour les coureurs de marathon la meilleure approche pour remplacer les liquides corporels est de répondre à la soif.» (International Medical Marathon Directors Association (IMMDA). Clinical Journal of Sports Medecine. Juillet 2006; 16 (4) :283-92),
 
Peut-on boire trop d’eau?
Même si c’est très rare, certaines personnes qui ont bu beaucoup trop d’eau en ont souffert des effets très graves.
 
Êtes-vous assez hydraté ?
Au moment où on est assoiffé, on est déjà déshydraté. D’autres signes de déshydratation viennent avant la soif.
La déshydratation se manifeste par une sécheresse prononcée de la bouche, de la gorge, des muqueuses et des yeux.
Elle entraîne un manque important d’énergie, des maux de tête, des étourdissements et une intolérance à la chaleur.
Signes de déshydratation sévère
Signes de déshydratation


’     Allergies
’     Asthme
’     Brûlures d’estomac
’     Colite
’     Confusion mentale
’     Constipation
’     Crampes musculaires
’     Délire
’     Dépression
’     Difficulté à avaler
’     Douleurs de poitrine
’     Faiblesse
’     Fatigue
’     Irritation
’     Miction douloureuse
’     Migraine


 
Répondre aux besoins d’eau de son corps
On peut souvent soulager ces malaises en consommant plus d’eau.
 
Éviter les boissons qui déshydratent
·      Alcool
·      Café
·      Thé
 
Eau potable idéale
L’eau potable idéale est une eau de source, légèrement alcaline, qui contient de 50 à 150 parties par million (PPM) de sels minéraux, pour conserver dans le sang un niveau optimald’électrolytes, par les minéraux, tels que sodium, magnésium, potassium, etc. Si elle en contient plus, cela entraîne un surcroît de travail pour les reins. Si elle en contient moins, cela amène le corps à puiser dans ses réserves minérales pour maintenir son équilibre catalytique.
Choisir une eau ayant un haut taux de résistivité.
Eau en bouteille ou eau du robinet
Le taux de minéraux varie beaucoup d’une eau embouteillée à l’autre. Il y a peu de différence dans le compte des bactéries entre l’eau en bouteille et l’eau du robinet. Mais on y trouve une différence importante : le chlore, qui détruit les vitamines B ainsi que la vitamine E et endommage la flore intestinale nécessaire à l’assimilation des aliments et abaisse l’immunité.
 
Nuisance écologique
Il se consomme chaque année près des centaines de milliards de bouteilles d’eau. Évidemment, cela a un impact écologique et économique considérable quand on sait que l’eau en bouteille coûte 1 000 fois plus cher que l’eau du robinet.
Chaque litre d’eau en bouteille entraîne la consommation d’un demi-litre de pétrole. Des études démontrent que l’eau en bouteille est plus polluée que l’eau du robinet. L’eau du robinet contient en moyenne 10 bactéries et agents pathogènes par litre contre près de 200 000 pour l’eau en bouteille dans laquelle l’eau stagne. De plus, certaines eaux embouteillées dans des matériaux comme le polyéthylène de téréphtalate, contiennent un métal toxique pour l’homme, l’antimoine.
 
Eau distillée et santé
L’eau distillée est bouillie et évaporée, puis cette vapeur est condensée. Elle ne contient aucun minéral.
Boire de l’eau déminéralisée peut aider à désintoxiquer le système pendant de courtes périodes.
Consommer régulièrement de l’eau distillée amène le corps à puiser des minéraux tels que calcium magnésium, potassium dans ses réserves, par exemple dans les os, pour entretenir ses fonctions biologiques.
Les filtres enlèvent l’arsenic, le sélénium inorganique et d’autres métaux lourds comme le plomb.
L’eau filtrée par osmose inversée est acceptable pour l’utilisation régulière, car elle contient les minéraux. Elle réduit le fluorure de 95 % ou mieux.
Les boissons gazeuses sont en général faites avec de l’eau déminéralisée. Elles entraînent des pertes de minéraux.


Eau à boire
L’eau reste la meilleure boisson. Les fruits et les légumes frais contiennent une eau pure remplie de vitamines et de minéraux.
Une eau chargée en sels minéraux inorganiques, donc inassimilables, surcharge le travail d’élimination des reins.
 
Eau
L’eau qu’on mange
Les aliments à l’état naturel contiennent beaucoup d’eau :
  • fruits : 85%
  • légumes verts : 90%
  • pain : 55%.
C’est grâce à l’eau que se font les différentes combinaisons chimiques, hormonales et enzymatiques indispensables à la vie, digestion, circulation et élimination.
 
Quand boire
Il vaut mieux boire avant et entre les repas, mais pas pendant, car cette eau diluerait les sucs gastriques et nuirait à la digestion.
 
L’eau est vitale, essentielle
Le corps humain adulte est constitué d’environ 65% d’eau, mais, et celui du bébé en contient 80%.
L’eau se trouve
·         dans les cellules : 45% du poids
·         entre les tissus : 15%
·         dans le sang : 5%
 
Fonctions de l’eau dans notre corps
·         Régulariser la température
·         Emporter les déchets du métabolisme pour les rejeter par l’urine.
·         Dissoudre les vitamines et les minéraux de notre nourriture et à les distribuer dans tous nos tissus.
·         Permettre les combinaisons chimiques hormonales et enzymatiques indispensables à la vie.
·         Faciliter la digestion, la circulation et l’élimination.
 
Perte d’eau quotidienne
Chaque jour, un adulte qui a une activité normale perd une bonne quantité d’eau, soit environ :
·         1 400 ml par les urines.
·         700 ml par la peau
·         300 ml d’eau par les poumons
·         300 à 900 ml d’eau par l’activité physique
·         100 à 800 ml par l’atmosphère plus ou moins desséchée
·         100 ml par les selles
Ces pertes doivent être compensées par la nourriture et les boissons.
 
Régulariser le taux d’eau dans son corps
Une activité physique intense fait perdre beaucoup d’eau et une atmosphère sèche en fait perdre moins. L’organisme est déréglé quand il perd 10% de son eau et la mort survient après une perte de 20%.
Le corps a un système de régulation d’eau. Ainsi, dès que baisse la concentration d’eau dans notre sang, les hormones se mettent au travail et bloquent toute sortie d’eau jusqu’à ce que la concentration des éléments minéraux soit rétablie.
Le corps maintient le taux d’eau dont il a besoin pour diluer les minéraux qu’on absorbe : ainsi, si on consomme beaucoup de sel, le corps a besoin de beaucoup d’eau pour diluer ce minéral qui serait nocif à un trop haut degré de concentration. Les produits et les procédés diurétiques ne peuvent faire perdre de l’eau que temporairement. L’équilibre eau/minéraux se maintient à long terme en consommant des aliments contenant beaucoup d’eau saine, d’enzymes, de vitamines et de minéraux et peu de substances toxiques.
               
Rendre une eau potable
Des moyens physiques et chimiques sont employés pour rendre l’eau potable.
Moyens physiques
Moyens chimiques
Tamisage au sable
Aluminate de sodium
Charbon activé
Chlore
 
Ozone
 
Polyphosphates
 
Silice activée
Soude caustique
 
 
En traversant les couches de l’atmosphère, l’eau se charge d’ions négatifs.
Elle contient aussi des polluants émis dans l’atmosphère.
Si elle stagne, l’eau est troublée par les bactéries et autres matières organiques en suspension.
Dans les puits et les sources, les eaux sont souvent contaminées par des nitrates et autres produits chimiques toxiques et des infiltrations de déchets d’animaux ou de dépôts d’ordures.
De plus, la présence de calcaire et de magnésium, en particulier, donne une eau dure. Ces sels minéraux inorganiques sont une des causes les plus importantes de dépôts calcaires dans le corps humain.