Dormir mieux

Mieux vaut une bonne nuit de sommeil qu’une nuit blanche passée à étudier, la veille d’un examen. La mémoire fonctionne mieux quand le cerveau a eu une bonne dose de sommeil.

La condition du cerveau influence l’humeur, la concentration et les performances mentales, puis la digestion et enfin le fonctionnement cardiaque.
On apprend mieux aussi quand on prend une période de repos après la période de concentration.
 
L’insomnie, plus fréquente parmi des femmes,comme la douleur, est un signe que quelque chose ne va pas, sur le plan physique ou psychologique, et notamment l’inquiétude de ne pas dormir assez, qui induit un cycle vicieux.
Pendant le sommeil le corps se reconstruit et se répare physiquement, recharge son système immunitaire et reprogramme ses défenses cellulaires, se régénère et se rééquilibre mentalement, répond à des réponses et résout des conflits accumulés pendant le jour.
 
Techniques pour mieux dormir
Faire après les repas une courte sieste, qui facilite la digestion et régénère le système nerveux puis améliore la performance suivante de travail ou d’activité.
Éviter les excitants, caféine, nicotine, alcool, épices et condiments, tels que poivre, cari, cannelle, etc.
Faire une activité physique chaque jour, plusieurs heures avant le coucher, alternant travail intellectuel et exercice physique.
Manger tôt en fin de journée, assez pour avoir l’estomac vide avant d’aller se coucher. Consommer des protéines le midi et des féculents le soir, pour amener la glycémie à un bas niveau en soirée.
Ne pas consommer de liquides 2 heures avant l’heure de coucher, pour éviter de se lever pour aller à la salle de bains pendant la nuit. Vider sa vessie juste avant de se coucher.
Si on se réveille et qu’on ne peut pas se rendormir pendant un long moment, et qu’on ne réussit pas à se détendre, ne pas rester couché. Se distraire avec la lecture, ou un autre passetemps.
Exposer son visage à la lumière du soleil pendant 20 minutes, tôt le matin. Prendre son petit déjeuner dehors, pour régler son horloge biologique sur l’horaire solaire.
Faire de sa chambre à coucher une oasis de calme, de repos et de détente, réserver au sommeil et à l’amour. Éviter au coucher toute stimulation physique ou mentalement source de stress.
Garder la chambre sombre : au besoin, fermer les tentures aux fenêtres, ou encore porter un masque pour induire au cerveau à secréter de la mélatonine, une des hormones du sommeil.
Dormir dans une literie de matériels sains, naturels, comme le coton, la laine et le duvet. Éviter les sommiers et les ressorts de métal et les couvertures électriques, qui perturbent l’équilibre magnétique du corps.