Bedaine Comment l’éliminer

 

On a avantage à appliquer plusieurs facteurs pour réduire la bedaine, puisqu’elle est le résultat de plusieurs dérèglements. (Voir l’article Bedaine, La face cachée.)
Développer la perception de la faim et de la satiété. Percevoir la véritable faim, une sensation dynamique, agréable, qui donne l’eau à la bouche. Respecter les signes de satiété, une sensation légère où l’aliment devient moins agréable. C’est essentiel pour manger selon ses besoins. En effet, si on ne cesse pas de manger quand on ressent ce signal de satiété, on continue de manger jusqu’à ressentir une sensation de malaise, de trop-plein… et alors on a mangé plus qu’on a besoin. (Voir l’article La vraie faim.)
Manger lentement, mastiquer longuement et savourer ses aliments, et en particulier les glucides pour en assurer une digestion complète.
Consommer plusd’aliments sources de fibres, présentes dans les fruits, les légumes  et les noix crues et les légumineuses. Les fibres prennent dans le tube digestif un volume qui entraîne plus rapidement la sensation de satiété, un poids d’aliments qui sont éliminés et contribuent à régulariser notamment les taux de cholestérol et de glycémie, et par conséquent les variations de la faim.
Consommer environ 5 % du poids de son menu en aliments gras d’origine végétale. En consommer plus entraîne une accumulation de gras non utilisé par l’organisme. En consommer moins entraîne une consommation excessive d’autres aliments pour combler ce manque.
Éviter dans un même repas une concentration d’aliments gras ou sucrés.
Consomme davantage d’iode, sous forme végétale, par exemple d’algues marines, essentielle au fonctionnement de la glande thyroïde et de la gestion générale de l’énergie.
Faire plus d’activité physique: d’abord d’activité physique cardiovasculaire engageant le plus de muscles possible en même temps, ensuite de développement musculaire dynamique en force et en puissance, qui transforme les aliments en muscles, et enfin de développement des muscles abdominaux, de préférence sur la planche inclinée. Ces derniers exercices permettent de replacer les organes à leur position normale et de renforcer les abdominaux et ainsi corriger l’affaissement des organes comme les intestins et le foie, qui comptent pour une part importante de la croissance de la bedaine.
Se reposer davantage: dormir jusqu’à s’éveiller sans aide, faire une sieste, pratiquer tous les jours une forme de relaxation, car ce sont pendant ces périodes que l’organisme élimine les toxines et transforme les aliments en sources énergétiques.
Prendre régulièrement du soleil : la production de vitamine D est essentielle à la régulation du taux de cholestérol et de sucre dans le sang.
Masser le ventre avec le mouvement de palper-rouler : pour accroître la circulation dans les tissus adipeux et les assouplir pour mieux désintégrer la cellulite et ainsi favoriser son élimination. D’abord, masser-frictionner les tissus adipeux de la bedaine jusqu’à ce qu’ils soient réchauffés pour y accroître la circulation. Ensuite, prendre avec les doigts des deux mains une masse de tissus adipeux. Enfin, faire un mouvement en S avec les deux mains. Refaire le même mouvement plusieurs fois et dans tous les endroits du tissus adipeux de la bedaine.
Cultiver une attitude psychologique constructive, à la fois la sérénité face à sa condition et l’application assidue des facteurs d’amélioration.
Comme la santé générale, le « ventre plat », un des signes d’équilibre vital, dépend de l’application régulière de plusieurs facteurs : on a avantage à commencer par améliorer le facteur le plus bas et progressivement les améliorer tous, car chacun agit de façon synergique avec les autres.