Santé dentaire et alimentation : observations

 

Le Dr Max-Henri Béguin a rassemblé 3 300 dossiers et plus de 9 000 examens dans cette étude des causes de la carie en comparant des enfants consommant du sucre raffiné, de la farine blanche et les mêmes enfants consommant des sucres et farines complets.
 
Observations
Le Dr Adolph Ross, pendant 30 ans de pratique dans 16 villages d’une région retirée de la Suisse, avait observé la santé dentaire des habitants âgés de 6 à 90 ans.
Avant 1914 : la vallée est isolée du monde extérieur. Les montagnards se nourrissent de leurs récoltes, notamment farine de seigle intégrale, pain complet. Ils jouissent d’une santé robuste; beaucoup atteignent l’âge de 90 ans et ne consultent pratiquement jamais le dentiste.
Après 1914 : La région est reliée au monde par une voie ferrée; on consomme des produits extérieurs. En 1930, les adultes de plus de 40 ans ont des dents saines. 80 % des enfants de 8 à 19 ans ont 14 % de dents cariées et 20 % ne présentent aucune carie.
Après 1955 : 34 % des dents des enfants sont cariées et 2 % des enfants sont exempts de caries.
Que s’est-il passé au cours de cette période ? Le pain de seigle complet a été remplacé par du pain blanc et les sucreries, ont fait partie du menu.
 
Observations inversées
De 1935 à 1945, le Dr Ross réalise l’expérience inverse: il recommande aux gens de consommer plus de légumes et moins de céréales, de pâtes et de sucre blancs. On note alors une nette diminution de caries dentaires. Grâce à une nourriture moins raffinée, la santé des dents s’est améliorée sensiblement.
Dès 1946, avec la fin du rationnement imposé par la guerre, le nombre de caries augmente à nouveau. Le Dr Max-Henri Béguin recommande alors le pain complet.
De 1950 à 1952, le Dr Béguincompare5 sortes de sucre de canne et analyse leur teneur en phosphore et calcium.
100 g de sucre blanc contiennent 44 mg de sels minéraux
– 100 g de sucre brut contiennent 333 mg de sels minéraux.
Il recommande le sucre complet aux pédiatres..
En 1953, en recoupant d’autres études, le Dr Béguin conclut que :
– La carie était rare dans l’Antiquité jadis : 3 dents sur 100.
– La carie augmente sensiblement à partir de l’industrialisation alimentaire, dès le XVIIe siècle.
Pendant le rationnement de 1939 à 1945, les caries des enfants de 6 ans ont diminué de moitié.
– Après le rationnement, le taux de caries est rapidement remonté au taux d’avantguerre.
En 1962, après des années de consommation de pain et surtout de sucre complets, le taux de bonnes dents s’est amélioré et rejoint le niveau « du temps du rationnement ».
Nombre moyen de caries aux dents permanentes des enfants de 10 ans:
1939 : 4,5 dents cariées par enfant
1943 : 2,9 dents cariées par enfant
1944 : 2,9 dents cariées par enfant
1945 : 2,6 dents cariées par enfant
1946 : 1,9 dent cariée par enfant
Les enfants ayant à leur menu du pain complet et du sucre brut, ont en moyenne 4,4 dents cariées, alors que les enfants, nourris aux pain et sucre blancs en ont 10.
Mais le sucre intégral, complet donne encore de meilleurs résultats.
En 1973, les études du Dr Béguin confirment la supériorité sanitaire du sucre complet.