Aliments biologiques Leur valeur nutritive se discute !

Une étude synthétisant des recherches sur la valeur comparée des aliments bios et des aliments conventionnels a conclu que la valeur nutritive des aliments bios n’était pas supérieure aux autres.

Cette étude a plusieurs failles. Des quelque 162 études relevées, les chercheurs britanniques en ont retenu seulement 55 selon des critères discutables. Ils n’ont notamment retenu que les études menées avant 1980, une époque où les connaissances nutritionnelles laissaient à désirer et où les techniques d’analyse étaient moins pointues !
Dans l’ensemble, les études retenues indiquaient une nette supériorité des aliments bios pour au moins 5 nutriments fondamentaux, 53 % de plus en beta carotènes et 38 % de plus de flavanoides... mais cette différence n’est pas statistiquement significative!
D’autres chercheurs ont analysé les mêmes études et sont parvenus à des conclusions différentes.
Ils n’ont pas tenu compte d’une quinzaine d’études récentes qui donnent des résultats positifs en faveur des produits de l’agriculture biologique. C’est notamment le cas de la Quality Low Input Food, une vaste étude financée par l’Union européenne et complétée en avril 20093. (Ben Brook C, Zhao X, Yáñez J, Davies N, Andrews P. New Evidence Confirms the Nutritional Superiority of Plant-Based Organic Foods. State of Science Review (The Organic Center), mars 2008.) Ces études indiquent que les produits de l’agriculture bio sont systématiquement plus riches en antioxydants actifs que ceux de l’agriculture conventionnelle. Une étude similairel’an dernier a rapporté une supériorité d’environ 25 % des produits de l’agriculture biologique pour 11 nutriments de base. (Dancourt AD, Dodds SKI, Hayek A, et al. Nutritional quality of organic foods: a systematic review. Amr J Clin tr. 2009 July)
Les consommateurs d’aliments bios ne les choisissent pas uniquement pour la différence de valeur nutritive mais l’absence de produits chimiques — pesticides, engrais chimiques, hormones de synthèse et antibiotiques — dans leur assiette. Un indice favorable attire notre attention : dans les expériences de dégustation à l’aveuglette, 5 personnes sur 6 préfèrent le goût des aliments bios ; ce goût préféré provient de la présence de nutriments spécifiques , notamment d’antioxydants.
Il n’est pas facile de démontrer qu’une alimentation bio a une valeur nutritive supérieure aux aliments produits de manière conventionnels. Il faudrait alors analyser des quantités importantes de vitamines, antioxydants, minéraux, enzymes, etc. D’autres recherches nous apporteront des précisions.