Alimentation adaptée à la température, au climat, à la saison

La température
• Plus il fait froid, plus on augmente sa quantité d’aliments.
• Plus il fait froid, plus on augmente les glucides lents (céréales) et les lipides.
• Plus il fait chaud, plus on augmente sa quantité de liquides.
• Plus il fait chaud, plus on diminue les céréales et les lipides et on privilégie les tubercules (pomme de terre, igname).
• Plus il fait chaud, plus on augmente les fruits et les légumes.
 
Le besoin en protéines ne change pas avec la température

 

 
Adapter son alimentation à la température
 
Climat
°C
Vitalisants
Protéines
Glucides
Lipides
Équatorial
30 à 40 °C
75 %
20 %
3 %
2 %
Tropical
20 à 30 °C
70 %
20 %
5 %
5 %
Tempéré
été
15 à 25 °C
65 %
20 %
10 %
5 %
Tempéré
printemps
automne
10 à 20 °C
60 %
20 %
15 %
5 %
Tempéré
hiver
0 °C à – 10°C
50 %
20 %
22 %
8 %
Glacial
-10 °Cà-20°C
40 %
20 %
30 %
10 %
 
 
 
Adapter son alimentation aux saisons
 
Saison
Besoins
Augmenter
Diminuer
Printemps
Se purifier
Récupérer
Légumes verts
Graines germées
La quantité
Été
Se rafraîchir
Fruits et légumes
Les glucides
Automne
Réserves
Glucides
Un peu les fruits
Hiver
Chaleur
Glucides et lipides
Les fruits
 
• Les vitalisants comprennent
Fruits, légumes, graines germées, algues.Ces vitalisants se consomment en majorité crus.
• Les protéines comprennent
Noix, légumineuses, œufs, produits laitiers.
• Les glucides comprennent
Céréales, tubercules, certains fruits farineux.
• Les lipides comprennent
Noix, huiles végétales, graisses animales.
 
Extrait de Se nourrir pour être en forme, par Yolande Buyse, aux Éditions Logiques